5 astuces écolos qui ne coûtent rien

Pour celles et ceux qui souhaitent agir au quotidien par de petites actions, voici quelques trucs et astuces pour faire de nos gestes de tous les jours, des gestes respectueux de l’environnement sans toucher au porte-monnaie.

1. Récupérer l’eau pour arroser les plantes, nettoyer ou tirer la chasse des toilettes

J’ai récemment fait une petite expérience chez moi. J’ai laissé un seau vide dans un coin de ma douche. Figurez-vous que j’y ai récolté plusieurs litres en ne changeant rien à mes habitudes. Je me suis simplement douchée et une partie de l’eau qui n’a pas rejoint les canalisations a été recueillie dans le récipient le temps de ma toilette. Cette eau « usée » peut ensuite servir à arroser les plantes, faire le ménage et même à tirer la chasse des toilettes. Alors vous allez peut-être vous demander comment se portent mes plantes (non comestibles) avec cette eau légèrement savonneuse, sachez qu’elles vont très bien ! J’estime que les produits biologiques que j’utilise pour me nettoyer sont peu nuisibles à leur santé. Si vous avez un jardin, une terrasse ou même un petit balcon, vous pouvez même aller plus loin en récupérant l’eau de pluie. Selon la législation française, il est possible de récupérer cette eau pour une utilisation domestique dans certains cas : arrosage des plantes, nettoyage d’un véhicule, évacuation des eaux des WC, nettoyage des sols… (tous les détails à retrouver sur le site du Service Public ici).

2. Emballer ses cadeaux sans papier cadeau

C’est possible ! En plus de faire des économies et préserver un peu nos arbres, on obtient des emballages vraiment originaux et personnalisés. D’abord, faisons la chasse au papier déjà disponible à la maison. À moins que vous ne soyez déjà au niveau de Béa Johnson, il se peut que vous ayez encore chez vous de vieux magazines, journaux, papiers de soie, partitions, feuilles de mots fléchés, papiers kraft de colis, sacs de courses en papier… On peut les réutiliser de façon originale ! Sinon, pourquoi ne pas essayer l’art du Furoshiki ? Il s’agit d’une technique traditionnelle japonaise d’emballage avec du tissu. Récupérez différentes étoffes, de vieux draps, une nappe ou un foulard que vous n’utilisez plus et faites-en des carrés de tailles différentes. Grâce aux nombreuses techniques de pliage existantes, on peut réaliser de superbes emballages et épater son entourage. Découvrez celles du site du gouvernement du Japon ci-dessous :

3. Se couvrir avant de monter le chauffage

Nous avons pris l’habitude de surchauffer nos logements d’une manière générale. Avoir froid est désagréable, nous sommes d’accord (je suis une grande frileuse !), mais se promener en sous-vêtements l’hiver n’est pas normal non plus. On peut donc s’adapter à la saison et se couvrir un peu plus en rajoutant un pull, une écharpe et pourquoi pas un plaid (oh oui avec une grande tasse de thé !). Ensuite, on peut essayer de baisser le thermostat d’1 °C. Une température ambiante de 20 °C dans les pièces à vivre peut être suffisante, certains préférant même 18 ou 19 °C. Sachez que baisser la température d’un seul degré permet de réduire la consommation d’énergie de 7% (Source Europe 1). Un bon point pour notre porte-monnaie mais aussi pour la planète !

4. Utiliser les deux côtés du papier

Ne vous méprenez pas, je ne parle pas du papier toilette ! Mais bien des feuilles et de la paperasse qui nous entoure, du travail à la maison. D’abord, il est possible d’éviter d’imprimer ce qui n’est pas nécessaire. Ensuite, sachez que l’impression recto-verso permet de diviser par deux la consommation de papier. Quant aux documents déjà imprimés, pourquoi ne pas les récupérer ? On peut ainsi utiliser le verso d’une lettre pour prendre des notes, faire une liste ou pour imprimer un autre document. En créant son propre bloc-notes, on réduit les coûts d’achat de papier en faisant en parallèle un geste pour l’environnement.

5. Débrancher les appareils électriques quand ils ne fonctionnent pas

Télévision, ordinateur, petit électroménager, la plupart des appareils de la maison fonctionnent à l’électricité et représentent une large partie de l’énergie électrique domestique consommée. Laisser ses appareils électriques en veille consomme inutilement de l’énergie. Certains gestes simples peuvent nous permettre de réduire notre consommation et le gaspillage énergétique. Pour cela, il est préconisé d’utiliser des multiprises munies d’interrupteurs et d’éteindre ses équipements lorsqu’on n’est pas chez soi ou la nuit. Si on ne possède pas de telles multiprises, il est tout à fait envisageable de débrancher directement ses appareils. En agissant ainsi, on peut faire jusqu’à 10 % d’économies (Source LCI) tout en réduisant son empreinte environnementale. Pour plus d’infos, je vous invite à lire cet article du magazine UFC Que Choisir sur la consommation cachée des appareils en veille.

Et vous, quelles sont vos astuces écolos qui ne coûtent rien ? N’hésitez pas à les partager, je suis curieuse de les connaître !

2 commentaires sur “5 astuces écolos qui ne coûtent rien

  1. Hello !

    Moi je récupère les sacs filets d’orange, ail, pommes de terre etc … pour en faire des éponges. Je couds ces sacs en plusieurs épaisseurs et j’en fais des éponges aux dimensions souhaitées.

    Je privilégie la marche également et les transports en commun…

    Chaque matin je remplis ma gourde là où je fais mes études et quand celle-ci n’est pas vide au soir, je transvase l’eau dans mon arrosoir pour dire d’arroser mes plantes. Je fais de même avec mon fond de thé tout froid que j’ai préparé le matin même en vitesse !

    J’emballe aussi mes cadeaux dans du papier journal en choisissant toujours qu’un article ou une publicité drôle ou colorée soit visible par celui qui reçoit le cadeau. Une sorte de clin d’œil humoristique !

    Un auriculi également qui m’a sauvé la vie car j’étais accro aux cotons-tiges et ça me rendait malade de dépenser pour jeter aussi vite !

    Ha et j’ai aussi vidé ma boîte mail de tous ces messages encombrant et je me suis désabonnée de nombreuses newlestters. 3 avantages pour le prix d’1 : je ne suis plus tentée d’aller shopper la nouvelle collection, j’ai moins de mail publicitaires à lire, je soulage ma planète !

    Je me démaquille avec des carrés de serviette éponge que j’ai récupérés et cousu à la machine !

    Des petits trucs du quotidien qui, je l’espère, font leur petit effet sur la planète qu’on laissera à nos enfants demain 🙂

    Chouette blog en tout cas !

    • Léa Pilea

      Merci pour le commentaire et pour toutes ces astuces qui vont dans le bon sens ! Je n’avais encore jamais entendu parler des éponges en sacs filets… Bravo Élise pour ta créativité et ta démarche ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code