DIY tuto trousse toilette maquillage inspiration sezane

DIY – Coudre une trousse de toilette matelassée inspiration Sézane

Je suis de retour après quelques mois affairée à d’autres projets. Je suis ravie de revenir vous présenter un tutoriel que j’avais envie de vous proposer depuis un moment : fabriquer une trousse de toilette matelassée inspirée par la marque Sézane.

Avec son imprimé fleuri vintage et son matelassage vertical, cette trousse de toilette (qui peut tout à fait faire office de trousse à maquillage) sera parfaite pour contenir mes produits de beauté et partira à coup sûr avec moi lors de mes prochaines vacances.

Matériel :

Pour coudre cette jolie trousse de toilette aux dimensions finales d’environ : 25 (longueur) x 10 (hauteur) x 11.5 cm (largeur), il vous faudra :

  • 1 rectangle de tissu imprimé type cretonne/popeline de 38 x 45 cm (tissu à imprimé fleuri similaire ici, ici, ici ou encore ici)
  • 1 petit rectangle de 12 x 5 cm, dans le même tissu imprimé (pour faire une languette)
  • 1 autre rectangle de tissu de 38 x 45 cm dans un coton uni pour l’intérieur de la trousse (similaire ici)
  • 1 rectangle de ouate de coton d’environ 41 x 49 cm (j’ai choisi d’utiliser celle-ci)
  • une fermeture à glissière de 35 cm (j’ai choisi un modèle en métal doré)
  • 1 petit carré de carton de 5 cm
  • du fil assorti
  • de la craie ou stylo type Pilot Frixion (effaçable à la chaleur)

On voit bien sur la photo ci-dessous que le morceau de ouate dépasse du grand rectangle de tissu imprimé. C’est normal. Comme l’effet du matelassage peut faire rétrécir les tissus, on prévoit de la marge 😉

Couture :

On commence par tracer des lignes à la craie (ou au stylo effaçable) sur le grand tissu imprimé. Les lignes démarrant en haut du plus petit côté du rectangle. Les miennes sont espacées tous les 1.5 cm environ.

On place ensuite le tissu sur le morceau de ouate et on épingle sur toute la surface pour que les deux morceaux tiennent bien ensemble.

On passe ensuite à la machine à coudre pour effectuer des lignes au point droit. Et pas besoin de faire de point d’arrêt !

J’ai commencé à coudre les lignes au milieu de l’ouvrage pour stabiliser le matelassage au centre.

Et voilà le résultat !

On peut maintenant découper tout autour du tissu la ouate qui dépasse et passer à la pose du zip.

Le tissu extérieur face à soi, on pose la fermeture à glissière à l’envers comme sur la photo.

On recouvre ensuite avec le tissu uni et on épingle le tout.

Direction la machine à coudre ! Après avoir installé un pied de biche spécial fermeture éclair, on coud au point droit le long du zip à 0.75 cm du bord.

Au fur et à mesure, pendant la couture, on veille à bien déplacer le zip pour éviter les coutures de guingois 😉

Et voilà le résultat quand on aplatit l’ouvrage !

On place ensuite l’ouvrage comme ceci : l’arrière du zip face à soi et les deux tissus vers le bas.

On replie le bas du tissu uni sur le haut du zip. On place une épingle.

On retourne l’ouvrage de l’autre côté et on fait la même chose. On replie le tissu matelassé sur le haut du zip et on épingle.

On retourne à la machine coudre l’autre côté du zip et voilà le résultat :

Alors, si votre fermeture à glissière est non séparable, vous ne pourrez pas ouvrir votre ouvrage comme sur la photo. Ne vous inquiétez pas, vous êtes quand même sur la bonne voie 😉
Les étapes sont les mêmes, il faut juste faire preuve d’un peu de dextérité pour coudre dans la trousse déjà sous forme de « tube ».

Après un petit coup de fer à repasser, on retourne à la machine pour faire une dernière couture le long du zip.

Pour celle-ci, j’utilise toujours le pied fermeture à glissière. En fait, je m’aide du côté droit de celui-ci comme d’un guide pour coudre bien droit.

Après avoir réalisé les coutures des deux côtés, voici le résultat :

On passe ensuite à la couture de la languette. On place le tissu sur l’envers.

On le replie en deux dans le sens de la longueur. Et on épingle.

On vient ensuite coudre au point droit à 0.5 cm du bord.

Et voilà le résultat, il ne reste plus qu’à retourner la bande, à passer un coup de fer à repasser et la languette est prête.

C’est le moment de refermer la trousse sur les côtés. L’idée ici est d’aplatir sur l’envers en veillant à ce que le zip soit bien au milieu. C’est important d’être minutieux ici car l’aspect final de la trousse dépend de cette étape.

Lorsque le zip est bien au milieu, on épingle chacun des côtés en n’oubliant pas de placer la languette pliée en deux à l’intérieur de la trousse. Celle-ci doit longer la fermeture éclair, le pli vers l’intérieur de la trousse et les deux bords externes de la languette bordant ceux de l’ouvrage.

 

On trace ensuite des lignes de chaque côté de la trousse pour avoir des coutures bien droites. Pour un beau rendu au niveau de la fermeture éclair, je préfère coudre après les « dents » du zip.

Voilà le résultat. J’ai ensuite découpé le long de la couture à environ 0.5 cm.

On coud ensuite au point zig-zag le long de chaque côté.

Pour l’étape suivante, on se munit du petit carré cartonné pour tracer 4 carrés dans chaque coin. On fait ça de chaque côté de la trousse.

Ces petits carrés vont permettre de donner du volume à la trousse. Il faut donc prendre chaque coin de la trousse et créer des « triangles » grâce aux lignes des carrés.
Les photos sont plus parlantes 😉

Il faut ensuite épingler chaque coin « triangle » pour éviter qu’il ne bouge.

Ensuite, direction la machine pour une couture au point droit.

Voilà le résultat :

On coupe ensuite le long de chaque couture à environ 0.5cm et on termine avec une couture au point zig-zag pour bien finaliser l’intérieur.

On retourne l’ouvrage et la trousse est maintenant finie !

Je suis vraiment super contente du résultat ! C’est exactement ce que je souhaitais.
Voilà une trousse matelassée au tissu vintage qui accueillera bientôt mes produits de beauté et d’hygiène.

J’espère que ce tuto vous aura plu ! N’hésitez pas à me faire part de vos impressions dans la partie « commentaires ».

À bientôt pour d’autres tutoriels !

 

Abonnez-vous à la newsletter !
→ Soutenir le blog
  1. Isabelle PERICHON

    Très sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *