DIY – Teinture naturelle avec des pelures d’oignons

Amoureuse des jolis tissus aux couleurs naturelles, il me fallait tester la teinture végétale. C’est désormais chose faite et je suis plus que ravie du résultat ! Plus je m’intéresse aux plantes, plus je me rends compte de tout ce qu’elles offrent outre leurs propriétés nutritionnelles ou médicinales… Saviez-vous qu’il était possible de teindre du tissu avec des pelures d’oignons ?

Ce tutoriel demande un peu de préparation, car il faut collecter pas mal d’épluchures. Mais le jour J, c’est très simple, vous allez voir… Grâce aux pelures, on peut obtenir de très jolies nuances orangées ou de vieux rose. Au delà du côté esthétique de l’expérience, il faut souligner qu’il s’agit ici d’une recette 100% naturelle, 100% écologique et 100% économique !

Matériel :

  • Des pelures d’oignons. L’idéal est d’avoir un poids de pelures d’oignon sèches équivalent au poids du tissu sec que l’on veut teindre. Mais nul besoin d’être au gramme près non plus !
  • Une vieille marmite (en acier  inoxydable ou émaillée, l’aluminium est à éviter)
  • Une cuillère en bois
  • Une passoire
  • Du gros sel
  • Des tissus naturels (coton, lin, laine, soie, etc…), les seuls à se prêter à la teinture végétale

Pour ce tutoriel, j’ai choisi de tester deux teintures : une avec des pelures d’oignons rouges sur du lin et une autre avec des épluchures d’oignons jaunes sur du coton.

Pas à pas :

Avant de commencer à teindre, il faut d’abord « fixer » le tissu pour qu’il puisse retenir les couleurs convenablement. On va donc faire bouillir de l’eau et du sel dans une marmite (en proportion d’ 1/2 verre de sel pour 8 verres d’eau). À ébullition, on coupe le feu et on laisse tremper les tissus pendant une heure dans cette eau salée.

En attendant, on passe à l’étape de la décoction en portant à ébullition les pelures d’oignons dans une marmite remplie d’eau. Puis, on fait mijoter entre 30 minutes et une heure. Plus on laisse bouillir longtemps, plus la couleur de la teinture sera intense. J’ai pour ma part laissé mijoter une heure.

Ensuite, on retire les pelures que l’on remplace par le tissu encore trempé. Puis, on porte à nouveau à ébullition, avant de baisser la température pour laisser mijoter une heure.

Au bout d’une heure, on sort le tissu de la marmite et on le rince à l’eau froide.

On le laisse ensuite sécher en veillant à éviter le soleil direct.

Sur les photos ci-dessous, vous pouvez voir le résultat après séchage.
À gauche, le tissu en coton qui a reçu une teinture d’épluchures d’oignons jaunes. Et à droite, le tissu en lin que j’ai teint avec des pelures d’oignons rouges. C’est pas super joli ?

Il faut croire que cette activité est vraiment addictive car je ne me suis pas arrêtée là !
J’ai eu envie de réutiliser mes teintures existantes pour colorer d’autres textiles. Et figurez-vous que ça a très bien fonctionné. Voici le résultat sur deux morceaux de lin, à gauche la teinture jaune et à droite la teinture rouge :

Et enfin, voici toute ma petite production sur la photo ci-dessous avec le détail des teintures effectuées :

  • Premier plan (en bas à gauche), 1er essai de teinture jaune, coton
  • Second plan, 1er essai de teinture rouge, lin
  • Troisième plan, 2ème essai de teinture jaune, lin
  • Dernier plan, 2ème essai de teinture rouge

Conseil d’entretien :

Toutes ces teintures étant naturelles, il est recommandé de ne pas utiliser de lessive trop détergente. On se dirige plutôt vers des lessives douces.

Bilan :

Le rendu est à la hauteur de mes espérances, je réitérerai l’expérience. Quelle satisfaction de pouvoir teindre du tissu avec des matières habituellement destinées à la poubelle ! Et puis, il y a une espèce de suspense qui se met en place tout au long du processus car on ne sait pas à  quoi va ressembler le tissu final…

Et vous, avez-vous déjà testé la teinture végétale ? Faites-moi part de vos réactions dans les commentaires !

18 commentaires sur “DIY – Teinture naturelle avec des pelures d’oignons

  1. Super ! J’aime beaucoup les couleurs et le fait d’utiliser les épluchures habituellement misent au compost sans avoir été utilisées avant.
    Je vais essayer.
    Merci

    • Léa Pilea

      Merci pour le commentaire Anaïs ! J’espère que l’astuce répondra à vos attentes 😉

  2. Béatrice Condé

    Bonjour, en attendant d avoir le poids d épluchures requis, que fait on des épluchures ? Où les stocker ? Merci

    • Léa Pilea

      Bonjour Béatrice, merci pour votre commentaire ! Dans un endroit sec et à l’abri de la lumière 😉

  3. Bonjour Léa,
    Faut il du lin acheté au mètre ou peut on acheter des serviettes en lin et les teindre ?
    Peut on laver les tissus teints sans problème après ?
    Merci de ta réponse et de ton tuto, c’est ce que je cherchais depuis longtemps !!

    • Léa Pilea

      Bonjour Camille et merci pour ton gentil commentaire !
      Je n’ai pas testé avec des serviettes toutes faites. Le problème qui se pose avec du linge déjà cousu, c’est le fil de couture – généralement en polyester – qui ne prendra pas la teinture. Si le fil blanc ne te gêne pas, ça se tente 😉
      Ensuite, il faut savoir que les tissus teints dégorgent encore après teinture. Je te conseille de les laver avec du linge sombre au début.
      N’hésite pas à me faire un retour si tu essaies 😊 Au plaisir de te lire et à bientôt !

  4. gahide johanne

    Bonjour Léa, peut-on conserver le “jus” après usage? Ou faut-il le jeter?

    • Léa Pilea

      Bonjour Johanne et merci pour le commentaire ! Alors j’ai conservé la teinture dans des bouteilles en verre mais je n’ai pas encore tenté de la réutiliser… Je vous tiendrai au courant 😉

  5. MClaire

    le problème c’est que je voudrais teindre du lainage donc ça ne peut pas bouillir

    • Léa Pilea

      Merci pour votre commentaire MClaire ! Effectivement, la laine peut feutrer. Pour la teindre, il ne faudrait apparemment pas dépasser 82°C. Je n’ai jamais testé cependant.
      Bon courage pour votre teinture ! 😊

  6. Nadine Pestourie

    Bonjour Léa,
    Merci pour cette recette, je vais bientôt tenter l’expérience 🌝

    • Léa Pilea

      Merci pour votre commentaire Nadine ! Bonne expérience à vous 😉

  7. Valentine

    Bonjour, et merci pour ce tuto ! L’étape de la fixation avec le sel remplace t’elle le “mordançage” avec de l’alun ? Ou est différent selon les tissus ?
    Merci beaucoup !

    • Léa Pilea

      Bonjour Valentine ! Je ne suis pas experte en teinture naturelle (c’était mon premier test !) mais il me semble que oui. Bonne continuation et au plaisir ! 😉

  8. Super ! Merci beaucoup
    Je vais tenter avec de vieux draps blancs qui me servent en couture. Avez-vous essayé avec des pelures d’échalotes ? Je crois que je vais tester également car leur couleur est tellement belle naturellement.
    Belle journée à vous
    Sylvie

    • Léa Pilea

      Merci pour votre commentaire Sylvie ! Non je n’ai jamais essayé les échalotes, mais ça doit faire un très joli rendu. Bonne teinture ! 🌝

  9. Bonjour
    Super activité avec les petites filles,très beau résultat.
    Marie

    • Léa Pilea

      Merci Marie pour votre gentil commentaire ! Ravie que ce tuto vous plaise. A bientôt ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code