DIY – La reliure japonaise, le tuto pour fabriquer soi-même un joli carnet !

J’ai l’impression que nous sommes nombreuses et nombreux à avoir la passion des carnets. 😁 Les jolis papiers, l’odeur des feuilles, les couvertures texturées… la papeterie me rend dingue !

Pour assouvir mon désir de papiers ravissants, j’ai décidé de créer moi-même mon carnet en utilisant la technique de la reliure japonaise. Vous connaissez désormais mon engouement pour tout ce qui se rapporte au pays du Soleil Levant : furoshiki, tawashi, shibori… Je suis fascinée par l’élégance et la sobriété qui émanent de cette culture.

En fait, une reliure japonaise se réalise sans colle et en assemblant les feuilles du carnet (ou du livre) avec une couture visible. Ne jetez plus les jolis papiers que vous pouvez récupérer, cette technique est idéale pour faire de l’upcycling ! Dans ce tutoriel, je vous montre comment procéder étape par étape.

Matériel :

Pour faire un carnet format A5 (21 x 14.8 cm) avec une reliure japonaise simple, il vous faut :

Tutoriel :

1. Préparation des feuilles et perçage

On commence par plier en deux chacune des 15 feuilles A4.

Ce qui nous donne ceci :

On prépare ensuite la couverture et la quatrième de couverture en les coupant à la bonne dimension. Ici 21 x 14.8 cm :

Puis on prépare le gabarit. Sur une feuille de 21 x 14.8 cm, on trace sur la hauteur une ligne à 1.5 cm du bord.

On plie ensuite cette feuille en deux de bas en haut :

Puis encore en deux :

Et une dernière fois en deux :

On déplie la feuille, et on marque 4 croix sur les plis et sur la ligne de cette façon :

Notre gabarit est prêt ! On place ensuite la future couverture du carnet en dessous de celui-ci :

Puis, on utilise des pinces à double clip pour maintenir les deux feuilles en place.

Avec l’aiguille, on vient percer au niveau de la première croix. On fait la même chose avec le reste des croix.

On vient ensuite agrandir les trous avec un clou plus large.

On répète la même chose pour les autres trous, ce qui nous donne ceci :

On passe au perçage du reste des feuilles. On perce trois feuilles à la fois du côté du pli :

Ce qui nous donne ce résultat :

2. Couture de la reliure japonaise

Pour cette étape, on réunit toutes les pages du futur carnet et on place des pinces à double clip pour que rien ne bouge. On coupe un fil d’environ 5 fois la longueur du carnet et on insère le fil dans le chas de l’aiguille :

Puis, on ouvre le carnet au milieu et on passe l’aiguille dans le 2ème trou, comme sur la photo :

On tire sur le fil et on laisse dépasser environ 15 cm à l’extrémité. Ce petit bout de fil nous permettra de terminer la reliure.

On repasse ensuite l’aiguille dans le trou 2 (mais cette fois-ci en passant par derrière, par la quatrième de couverture, donc en incluant toutes les pages) et on forme une boucle comme ceci :

L’aiguille passe ensuite par le trou 3 par devant :

Et on repasse dans le trou 3 par devant, pour former une boucle :

On traverse ensuite le trou 4 par l’arrière du carnet :

Puis on repasse l’aiguille par l’arrière du trou 4 pour créer une boucle :

On fait une seconde boucle, mais cette fois-ci, on la place sur le côté de façon à bloquer le bas du carnet.

On repart de l’autre côté sur la longueur en traversant avec l’aiguille le trou 3 par devant.

Puis le trou 2 par derrière :

Et le trou 1 par devant :

Ici on repasse l’aiguille dans le trou 1 par devant de façon à former une première boucle.

On repasse une nouvelle fois dans le trou 1 par devant, pour former la deuxième boucle sur le côté qui sécurise le haut du carnet.

Puis on retourne le carnet. On passe l’aiguille dans le trou 2 mais on s’arrête à l’endroit où on avait commencé la couture (au milieu du carnet).

On ramène les deux fils à l’intérieur et on fait un double nœud :

Et voilà ! Notre carnet à reliure japonaise est maintenant terminé 😊

À nous les petites notes, les adorables gribouillis, les innombrables listes, les jolis dessins… Nous avons fabriqué un objet original, de manière artisanale et en toute simplicité ! Une super idée de cadeau fait-maison, vous ne trouvez pas ?

Ce qui est génial avec cette technique, c’est qu’il est possible de tout relier : un livre, un fichier pdf, des partitions, des croquis

J’espère que ce tuto vous aura plu et qu’il vous aura donné des idées ! Avez-vous déjà réalisé de la papeterie vous-même ? Retrouvez tous mes DIY dans la section tutoriels et n’hésitez pas à me suivre sur les réseaux.

À très vite pour de nouveaux défis créatifs 😉

 

Abonnez-vous à la newsletter !
→ Soutenir le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *