Ma routine capillaire

Ah les cheveux ! Je leur en ai fait subir des traitements… Pince à lisser, fer à boucler, laques et autres produits qui vous promettent une chevelure de sirène ! Et puis, comme bon nombre d’entre nous, j’avais souvent envie d’aller à l’opposé de ma nature capillaire. Finalement, un voyage au long cours m’a incitée obligée à changer mes habitudes. Je transportais un petit sac à dos, je n’ai emmené que l’essentiel. Exit le fer à lisser ! Et voilà, ça va faire maintenant deux ans que j’accepte mes cheveux au naturel.

Petit à petit, je me suis mise à réduire ma routine capillaire et à tester divers shampoings solides. C’est comme tout, il a fallu s’y habituer. Mais rassurez-vous, ce n’est pas bien compliqué ! Le shampoing solide s’utilise comme un shampoing classique, il suffit de frotter le savon contre son cuir chevelu mouillé et c’est parti pour le lavage. Il faut juste bien se brosser les cheveux avant.

Par contre, ne vous attendez pas à ce que ça glisse et mousse aussi bien que les shampoings conventionnels. Ces derniers sont remplis de tensio-actifs toxiques (SLS, ALS…) et silicones qui donne l’impression d’avoir une chevelure lisse et démêlée sous la douche. C’est un leurre ! En fait, les silicones (tous ces ingrédients sympas qui finissent par icone, iconol et siloxane) agissent comme un film sur le cheveu. Mais au bout de quelques temps, ce film finit par étouffer le cheveu qui ne respire plus !

Pour en revenir aux shampoings en barre, n’imaginez pas que tous les produits sont magiques. J’en ai testés qui asséchaient pas mal mon cuir chevelu, provoquant des pellicules et des irritations. Il faut savoir aussi que lorsque l’on passe des shampoings traditionnels aux solides, il faut compter un temps d’adaptation pour que les cheveux se désintoxiquent des produits antérieurs. Un peu de patience les amis !

Pour la composition du shampoing, il est conseillé de privilégier des huiles végétales, du beurre de karité… On évite donc les colorants synthétiques, les matières pétrochimiques, les phtalates, silicones et autres polymères. Pour s’y retrouver, je vous renvoie vers cet article qui publie la liste des substances indésirables révélée par le magazine UFC-Que Choisir.

En plus des aspects bénéfiques pour la santé, n’oublions pas le caractère écologique du passage au shampoing solide. Pour info, le géant Procter & Gamble (Head&Shoulders et Pantene notamment) vend 500 millions de bouteilles de shampoing par an en Europe… Adopter le shampoing solide évite donc de mettre des flacons en plastique à la poubelle. Certains d’entre eux sont emballés dans du papier ou emballage cartonné recyclable. Une solution parfaitement Zéro-déchet !

En ce qui concerne l’utilisation, je fais deux à trois shampoings par semaine. Une barre représente 2 à 3 bouteilles de shampoing. Alors certes, il est plus cher à l’achat qu’un flacon L’Oréal mais en général il est rentable sur la durée sans être dangereux. Gros point positif ! Côté pratique, il faut juste veiller à bien le sécher. Je pose le mien dans un porte-savon près du lavabo après chaque utilisation. Et lorsque vous partez en voyage, vous pouvez transporter le shampoing solide dans un gant de toilette ou dans une petite boite en métal.

Pour ce qui est du brossage de mes cheveux, j’utilise une grande brosse en bois à picots. En plus d’être terriblement jolie, elle répond parfaitement à mes besoins en démêlant ma chevelure et en massant légèrement mon cuir chevelu. En complément, j’utilise de temps en temps de l’huile de coco vierge lorsque mes cheveux sont un peu secs. Je la chauffe dans la paume des mains et je l’applique sur les pointes.

En attendant de faire du shampoing fait-maison, j’utilise actuellement le shampoing solide de chez Amrita Organics qui me convient bien. Il est bio et adapté à tout type de cheveux.

Pour finir, une petite surprise ! Pour celles et ceux qui souhaiteraient se faire plaisir en faisant du bien à leur peau naturellement, le site Slow Cosmétique vous offre une réduction de -10% valable sur votre future commande avec le code : SLOWFRIEND. Profitez-en !

Et vous, comment prenez-vous soin de votre crinière ?

2 commentaires sur “Ma routine capillaire

  1. top! merci pour l’article Léa! 🙂
    j’ai essayé un shampoing solide qui me rendait les cheveux vraiment très très secs (indémêlable même le sur-lendemain du shampoing).
    As-tu eu ce même problème au début? C’est vraiment infernal et je redoute devoir réutiliser encore ce shampoing…

    • Léa Pilea

      Merci pour ton commentaire MB ! Je comprends ton souci… Si tu n’as fait qu’un essai, ça vaut le coup de réitérer l’expérience. Le temps que tes cheveux s’habituent au shampoing solide peut être long. Sinon, petit conseil concernant le lavage en lui-même, pas besoin de laver les pointes, seulement les racines car ça peut électriser les cheveux et les emmêler. En fait, la mousse va descendre naturellement sur les longueurs et les laver. Je ne sais pas si ça peut régler ton problème, mais au cas où ! Bonne continuation et à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code