Zoom sur la coupe menstruelle

Il y a quelques mois, j’ai décidé de vivre mes règles en mode Zéro-déchet. J’ai donc testé et adopté la coupe menstruelle, ou « cup ». Voici mon expérience et mes conseils d’utilisation.

Pourquoi passer à la coupe menstruelle ?

Les raisons de changer ses protections féminines sont multiples :

Raison écologique

Une femme va avoir ses règles pendant environ 40 ans. Et va donc utiliser entre 10000 et 15000 produits menstruels dans sa vie (Source : France Info). La majorité des produits vendus dans le commerce ne sont pas recyclables et constituent une énorme quantité de déchets toxiques pour l’environnement. Tandis qu’une coupe menstruelle est opérationnelle pendant au moins 5 ans et les serviettes hygiéniques lavables sont réutilisables.

Raison de santé

En 2017, un documentaire diffusé sur France 5, Tampon, notre ennemi intime (à visionner ici), a mis en évidence la dangerosité des tampons hygiéniques au travers de témoignages de victimes du syndrome du choc toxique*. Le film se penche également sur la composition des tampons et on découvre qu’ils sont notamment constituées de dérivés plastique et produits chimiques comme les dioxines (un des polluants les plus nocifs au monde). Pour plus de détails sur le sujet, je vous renvoie vers cet article du Monde.

*Attention, la coupe menstruelle n’empêche pas le syndrome du choc toxique. Il est préconisé de ne pas garder sa coupe menstruelle plus de 8 heures d’affilée.

Raison économique

Votre porte-monnaie vous dira merci ! Comptez entre 20 et 30€ pour une coupe menstruelle qu’il faudra changer environ trois fois dans sa vie. Ou 10 000 à 15 000 tampons pour tous les cycles menstruels d’une femme, au prix de 3-4€ la boite de 20 tampons, ça nous amène à une moyenne d’environ 2 200€. Le calcul est vite fait !

Quelle coupe choisir ?

Après de longs moments passés sur le net à confronter les avis, vidéos et articles sur le sujet, mon choix s’est porté sur la coupe menstruelle de Fleurcup. Cette marque fabrique en France, des coupes menstruelles 100 % silicone médical platine. Elles sont hypoallergéniques, sans phtalates, sans bisphénol A, sans latex et sans parfum. Atout non négligeable, la coupe Fleurcup fait partie des moins chères du marché. La marque propose plusieurs tailles (c’est également le cas chez d’autres vendeurs). Ensuite, le choix se fait en fonction de son flux et de si on a déjà accouché.

Utiliser la coupe menstruelle

Bon, au début ce n’est pas évident ! Pour les premières fois, prévoyez 5 minutes de plus sur vos horaires pour positionner votre coupe menstruelle tranquillement dans la salle de bain avant d’entamer votre journée. Heureusement, après quelques essais on prend le coup de main. Et franchement, on en vient à complètement oublier sa coupe ! Aussi pratique et efficace qu’un tampon.

La stérilisation

Avant toute utilisation, il faut stériliser sa cup. La marque Fleurcup recommande de faire bouillir de l’eau dans une casserole, de plonger la coupe menstruelle dedans et de la laisser chauffer 3 à 5 minutes dans l’eau bouillante. J’ai vu qu’il existait d’autres techniques de stérilisation. Chacun fait comme il veut ! Je trouve plus pratique de faire chauffer l’eau dans ma bouilloire et de la verser dans un petit bocal en verre avec ma cup à l’intérieur. Je laisse ensuite stériliser la coupe menstruelle pendant 7 minutes.

Bien positionner la coupe

Avant de manipuler la cup, il convient d’ avoir toujours les mains bien propres. Sur le net, vous trouverez diverses manières de plier la coupe avant de l’insérer dans le vagin. En ce qui me concerne, je la plie en S ou en C. Sur le site de Fleurcup, vous retrouverez d’autres méthodes de pliage. Chacune peut ainsi trouver celle qui lui convient le mieux. Pour savoir si la coupe est bien positionnée, on doit pouvoir la faire tourner sur elle-même en la tenant à la base.

Retirer la coupe

Une coupe menstruelle doit être extraite au moins une fois toutes les 8 heures. Toujours les mains propres, il suffit de pincer la base de la cup (pour laisser passer un peu d’air) et de l’enlever délicatement du vagin en veillant à ne pas renverser le sang. Ne pas tirer sur la tige pour ôter la cup, celle-ci sert uniquement à localiser la coupe et à remonter jusqu’à la base. Videz ensuite votre cup et rincez-la soigneusement à l’eau froide avant de la réinsérer. À la fin de votre cycle, il faudra juste répéter l’étape de la stérilisation.

Bilan

Au final, ma transition à la coupe menstruelle s’est très bien passée ! Je vous invite grandement à passer le cap si vous envisager de le faire. C’est vrai qu’il faut un peu de maîtrise, qu’on voit un peu plus de sang qu’avec d’autres protections… Mais utiliser une coupe menstruelle, c’est aussi une manière de se réapproprier son corps. Et puis, ça peut convenir à certaines et pas du tout à d’autres. Racontez-moi vos expériences !

1 commentaire sur “Zoom sur la coupe menstruelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code